Le Modérateur

Les employeurs de migrants n'en peuvent plus des extorsions : ils manifestent et publient la liste de ripoux sur Internet

2 messages dans ce sujet

 

 

          
The publication of the bribery list comes after employers of migrant workers gathered at Provincial Hall on August 3 to protest unfair treatment by officials. Photo: Chutharat PlerinDes employeurs de migrants devant l'Hôtel de Province le 3 aout  Photo: Chutharat Plerin
 
La publication de la liste de 20 administrations où des officiers demanderaient des pots de vin aux employeurs de migrants a incité le gouverneur et la police à condamner toute forme de corruption et à promettre qu'une enquête serait menée.
La liste précise avec noms de la personne et de son bureau et numéro de téléphone s'est retrouvée sur Facebook et LINE hier.
Elle montre que des officiers prennent 2 000 thb chaque 10 du mois. Ces officiels viennent de la police de Patong, la police de la ville de Phulet, la police de Thung Thong, la police de Wichit, la police touristique, le personnel du bureau de la province, de la police de l'immigration, de la police région 8, de la police des frontières, de la police provinciale, de la branche spéciale de la police royale ainsi que différents bureaux centraux d'enquête.
La liste détaille aussi si le paiement mensuel doit être fait en liquide ou par virement bancaire. La liste indique aussi que le Comité contre le trafic des êtres humains de Bangkok recevrait 3000 thb.
 Elle a été publiée juste après une petite manifestation de 100 personnes, des employeurs de migrants excédés et qui se plaignent des difficultés à enregistrer leurs travailleurs.
Cet épisode survient 2 jours après qu'un Birman ait prétendu avoir été séquestré et obligé de payer 120 000 thb à des hommes qui se disaient des fonctionnaires chargés d'enquêter sur les travailleurs migrants.

Le gouverneur Chamroen Tipayapongtada déclare "J'ai entendu parler de quelques systèmes de corruption dont les victimes seraient les employeurs de migrants il y a longtemps et j'ai envoyé une lettre demandant à ces employeurs de collecter les preuves et de porter plainte. Si les employeurs sentent qu'on les exploite de manière injuste, je les encourage à venir me voir. Je superviserai personnellement l'enquête."
 

La police se veut circonspecte, le Gen Teeraphol déclare que ses services vont enquêter en deux temps : "D'abord savoir si ces officiers corrompus existent vraiment puis découvrir d'où vient cette liste." En tous cas, il a nommé d'un de ses adjoints pou s'occuper de cette affaire.

http://www.thaivisa.com/forum/topic/935969-list-alleges-extortion-scheme-among-phuket-officers/
 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 14 décembre 2019 20:29
Sponsors