Le Modérateur

13 morts à Rouen dans l'incendie d'un bar en pleine fête d'anniversaire puis Deux morts dans une fusillade ce dimanche matin quartier des Chartreux à Marseille

1 message dans ce sujet

Juste parce que les problèmes d'issues de secours et sécurité dans les bâtiments d'une part et règlements de compte mafieux d’autre part n'épargnent personne.

 

 

 

13 morts à Rouen dans l'incendie d'un bar en pleine fête d'anniversaire

 

VIDÉOS - La chute dans l'escalier de l'établissement du convive apportant le gâteau a provoqué le drame : projetées, les bougies ont enflammé le plafond. C'est l'incendie le plus meurtrier qu'ait connu la France depuis 2005.

Pour le maire de Rouen, c'est «la plus grande catastrophe» ayant touché sa ville. Un incendie probablement d'origine accidentelle, le plus meurtrier qu'ait connu la France depuis 2005, a ravagé un bar du centre de Rouen dans la nuit de vendredi à samedi, causant la mort d'au moins 13 personnes, et faisant six blessés dont une jeune femme en état d'urgence absolue. Cette dernière a été hospitalisée à Paris.

Selon le quotidien Paris-Normandie, le bar Cuba Libre avait été privatisé pour une soirée d'anniversaire et l'incendie a été causé par les bougies du gâteau. Les victimes, toutes identifiées, sont des jeunes âgés de 16 à 25 ans. Aucun autre élément sur les victimes n'a été communiqué par le parquet.

La personne apporant le gâteau a trébuché et chuté dans l'escalier, a confirmé le vice-procureur. Les bougies ont été projetées sur les murs et le plafond. L'isolant phonique qu'il contenait s'est immédiatement enflammé, libérant des gaz qui ont intoxiqué les invités. «J'étais au rez-de-chaussée, en train de prendre un verre. C'était comme un lance-flammes, tout a été très vite», a témoigné une cliente.

L'enquête devra se pencher sur le respect des normes de sécurité et les issues de secours. «J'ai requis un expert en incendie qui fait les constatations», a dit le vice-procureur. Il «dira si la pièce était réglementaire et va nous éclairer sur les conditions de propagation» des flammes et des fumées «telle qu'elle a empêché les gens de sortir» du sous-sol. Une salle aménagée avec «un escalier étroit et assez raide», a noté le vice-procureur, interrogé sur l'aspect «souricière» du lieu.

Bars, salles de concert et établissements de nuit sont soumis à une réglementation rigoureuse en France, aussi bien pour les matériaux de construction que la configuration des lieux. Les dalles de polystyrène au plafond ont ainsi été bannies, alors que certains plastiques ou nylons sont autorisés. Mais ces consignes sont parfois contournées par certains gérants ou propriétaires.

Des témoins auditionnés

Les pompiers ont été contactés à 00h20 et sont arrivés rapidement sur les lieux. Plus de 80 soldats du feu, 40 policiers et les équipes du Samu ont été mobilisés. Une enquête judiciaire est en cours pour déterminer les causes de l'incendie. Onze témoins de l'incendie ont été conduits à l'Hôtel de police de Rouen pour être auditionnées. Une cellule de soutien médico-psychologique a aussi été ouverte au CHU Charles Nicolle de Rouen.Dans un communiqué, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a salué «la très grande réactivité et l'action des services de police et des sapeurs-pompiers du Service Départemental d'Incendie et de Secours de Seine-Maritime qui a permis de maîtriser rapidement l'incendie».

Sur son compte Twitter, Manuel Valls a exprimé une «profonde tristesse face à la tragédie qui a fauché treize jeunes vies». «Compassion et soutien aux familles éprouvées», ajoute le premier ministre.

 

Il n'y avait pas eu d'incendie aussi meurtrier en France depuis celui survenu, le 4 septembre 2005, dans un immeuble d'habitation à L'Haÿ-les-Roses, faisant 18 morts. Cette année-là, en France, plusieurs incendies avaient ravagé des immeubles et des hôtels vétustes, causant des bilans tragiques. Le plus grave d'entre eux avait été celui de l'hôtel Paris-Opéra, un hôtel d'hébergement d'urgence, qui avait provoqué la mort de 24 personnes, dont 11 enfants. Un sinistre aussi grave n'était pas survenu dans un bar/dancing depuis celui de Saint-Laurent-du Pont en Isère qui avait provoqué la mort de 146 personnes, le 1er novembre 1970.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/08/06/01016-20160806ARTFIG00025-un-incendie-dans-un-bar-fait-13-morts-a-rouen.php

 

++++++++++++++++++++++++

 

 

Deux morts dans une fusillade ce dimanche matin quartier des Chartreux à Marseille
Une fusillade a eu lieu à 10h15 ce dimanche, place Brossolette dans le quartier des Chartreux. Un mode opératoire qui évoque immédiatement un règlement de compte. Si c'est avéré, il s'agirait du 16ème règlement de compte depuis le début de l'année à Marseille (voir encadré)
 Par Pascal Faiseaux
 Publié le 07 août 2016 à 11:01, mis à jour le 07 août 2016 à 18:43
© France 3 Provence Alpes
© France 3 Provence Alpes
Probable nouveau règlement de compte à Marseille
Deux hommes abattus à Marseille dans ce qui paraît être un règlement de comptes soigneusement orchestré. Avec l'interview de Mr Laurent Nunez, préfet de Police de Marseille - France 3 Provence Alpes - Virginie Dubois & Malik Karrouche
Deux jeunes hommes d'une vingtaine d'année sont morts ce matin dans le 4ème arrondissement de Marseille. Ils conduisaient deux véhicules dont une Renault Twingo noire, et ont été pris en chasse par un troisième véhicule, apparemment une Renault Clio. Les deux premiers véhicules seront finalement bloqués par le troisième, place Pierre Brossolette dans le quartier des Chartreux, tout près du Parc et du Palais Longchamp. Quatre hommes en sortent, ils sont entièrement masqués et armés de kalachnikov.
La fusillade a eu lieu à 10h15. Plusieurs tirs de pistolet suivis de tirs de kalaschnikov. Un des conducteurs des deux voitures bloquées dans le guet-apens sort de son véhicule et tente de fuir. Il n'en aura pas le temps, Il est froidement abattu. L'autre homme n'aura même pas le temps de sortir, il sera tué dans son véhicule.
 Probable règlement de comptes
On ignore encore les motifs de ce double assassinat, les individus n'ayant pas encore été identifiés. On ne sait pas si l'affaire est liée à un trafic, mais compte tenu du mode opératoire, la piste terroriste est exclue et l'on semble bien être dans le registre du règlement de comptes.
Peu de temps après, une voiture Renault Clio sera retrouvée incendiée dans le 14ème arrondissement de Marseille. Les enquêteurs n'établissent pas pour l'heure de lien entre ces deux affaires, il pourrait s'agir du véhicule des assassins, des analyses sont en cours.
S'il s'agit bien d'un règlement de compte lié à un trafic, ce serait le 18ème cas de mort par balles lié à ce phénomène depuis le début de l'année dans les Bouches-du-Rhône. En 2015, il y en avait eu 15 à la même période (voir encadré en bas de page)
Double meurtre des Chartreux, les premières images
Deux hommes froidement abattus aux Chartreux, dans un quartier animé de Marseille en milieu de matinée - France 3 Provence Alpes - Virginie Dubois et Makik Karrouche
Double meurtre des Chartreux, un témoignage direct
Témoignage de Philippe, un témoin direct du double meurtre de ce 7 juillet en plein coeur de Marseille - France 3 Provence Alpes - Virginie Dubois & Malik Karrouch
Deux mort dans une fusillade ce matin place Brossolette (13004) à Marseille
Réactions
Dans un communiqué Marie-Arlette Carlotti députée PS et Conseillère municipale de Marseille, demande au Préfet de police de renforcer la sécurité des Marseillais face au crime organisé qui sévit dans tout Marseille. "La fusillade, qui a fait deux morts ce matin aux Chartreux, dans le 4ème arrondissement, montre que le crime organisé semble aujourd’hui sévir dans tout Marseille. C’est l’ensemble des quartiers de la ville qui sont touchés par la violence des règlements de comptes qui n’en finissent plus, et mettent à mal la tranquillité publique. Face à l’ampleur de la situation, je demande au Préfet de police des Bouches-du-Rhône de renforcer la sécurité des riverains du centre-ville de Marseille. Tous ont besoin de se sentir mieux protégés. La sécurité doit être assurée sur tout le territoire marseillais."
dans un tweet le député PS Patrick Mennucci a lui aussi réagi, mais en préconisant une autre méthode "Après les deux morts dans le 4e arrondissement de Marseille je réaffirme la nécessité d'éradiquer le trafic de cannabis en le légalisant"
Règlements de compte dans les Bouches-du-Rhône : 72 morts depuis 2013
Ce double-homicide porte à 18 le nombre de personnes tuées par balle dans le département des Bouches-du-Rhône depuis le début de l'année dont la grande majorité à Marseille, la plupart s'inscrivant dans le cadre de règlements de comptes liés au trafic de drogue.
"Il y a plutôt une tendance à la stabilité dans le nombre de faits recensés par rapport à l'année dernière, et une baisse importante du nombre de règlements de compte depuis 2012" selon le préfet de police Laurent Nunez. 15 faits de ce type ont eu lieu cette année contre 16 l'année dernière au mois d'août.
Dans les Bouches-du-Rhône, 22 règlements de comptes avaient été dénombrés en 2013, 26 en 2014 et 21 en 2015, provoquant la mort de 17 personnes en 2013, 18 en 2014 et 19 en 2015.
"La police judiciaire a développé une méthode préventive dans laquelle l'on interpelle des auteurs et victimes présumées, ce qui a permis d'éviter huit règlements de
compte depuis le début de l'année et d'en élucider cinq", a précisé le préfet de police. "Ce qui s'est passé ce matin ne fait que renforcer notre détermination à poursuivre
nos efforts dans ce sens", a ajouté le préfet, soulignant que les démantèlements de réseaux de trafic de stupéfiants ainsi que les saisies de cannabis, de cocaïne et d'armes étaient en hausse par rapport à 2015.
Le dernier règlement de compte à Marseille a eu lieu le 25 juin, quand deux hommes d'une vingtaine d'années ont été abattus à la kalachnikov dans la cité Consolat, dans les quartiers nord de la ville, dans un épisode d'une guerre de clans sur fond de trafic de drogue. Une adolescente de 14 ans qui se trouvait à proximité du lieu de la fusillade, avait été grièvement blessée. Le 15 juin, un homme de 23 ans avait été abattu dans la cité du Parc Corot, dans le nord de la ville, alors que se déroulait au Vélodrome la rencontre France-Albanie, 2e match de poule de la France pendant l'Euro 2016.

 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes/bouches-du-rhone/marseille/urgent-2-morts-dans-une-fusillade-ce-matin-quartier-des-chartreux-marseille-1061991.html

 

20160807_fusillade_marseille2_1.jpg?itok

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



BANGKOK 30 novembre 2022 04:55
Sponsors