Aller au contenu
BANGKOK 18 November 2019 01:12
Le Modérateur

Alors que l'industrie de la crevette améliore les conditions de travail, les travailleurs migrants risquent d'être "vendus", disent les militants

Recommended Posts

Alors que l'industrie de la crevette améliore les conditions de travail, les travailleurs migrants risquent d'être "vendus", disent les militants

Dans un long et intéressant article publié par Reuters (lien Reuters en suivant le lien Thaivisa), on explique que la mauvaise publicité faite à l'industrie de produits de la mer en Thaïlande a obligé cette dernière à mettre de l’ordre chez les décortiqueurs de crevettes.

Les Birmans qui travaillaient dans des conditions abominables sous des hangars pourraient soit continuer à travailler dans des usines en dur, soit tout simplement être licenciés. Dans ce dernier cas, les travailleurs doivent recevoir une indemnité qui s'élève à un mois de salaire pour les récents embauchés et jusqu'à un an pour ceux qui sont en poste depuis au moins 6 ans. Malheureusement rien ne dit que ces indemnités seront versées.

Ce qui inquiète les militants, c'est que les migrants se sont endettés auprès de leurs employeurs et d'intermédiaires, ils sont donc à la merci totale de ces derniers qui peuvent les "vendre" à une autre usine. Les travailleurs n'ont pas leur mot à dire puisqu’ils doivent de l'argent à ces personnes.

Source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/888578-migrants-risk-being-sold-as-thailands-shrimp-industry-cleans-supply-chain-activist/

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sponsors
×