Le Modérateur

Birmanie : l'ASEAN demande des comptes sur la situation dans le Rakhine

1 message dans ce sujet

Près d’un mois après les premiers affrontements du 9 octobre, l’Association des Nations d’Asie du Sud-Est (ASEAN) s’empare de la question des droits de l’homme dans l’Etat Rakhine. Depuis que des postes de police frontaliers avec le Bangladesh ont été attaqués par des hommes armés, le territoire est coupé du reste du pays et les forces gouvernementales sont suspectées d’avoir commis des abus (exécutions sommaires, viols, incendies volontaires) notamment à l’égard des Rohingyas, musulmans apatrides concentrés dans cet Etat. La situation est préoccupante : d’après l’ONU, entre 10 000 et 15 000 personnes auraient été déplacées.

 

Face au déni des autorités de Naypyidaw, le groupement des parlementaires de l’ASEAN pour les droits de l’homme (APHR) a donc appelé le gouvernement birman à conduire une « enquête complète et impartiale sur les rapports d’abus par les forces de sécurité » à l’encontre des civils, ainsi qu’à rouvrir le territoire aux travailleurs humanitaires et aux journalistes. Signe de bonne volonté des autorités birmanes, plusieurs diplomates internationaux se rendent dans le nord de l’Etat Rakhine ce mercredi 2 novembre, verrouillé par l’armée depuis le début des affrontements.

 

LISEZ ET ABONNEZ VOUS A ASIALYST

https://asialyst.com/fr/2016/11/02/birmanie-asean-demande-comptes-situation-rakhine/

 

BIRMANIE-ASEAN-RAKHINE.jpg

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 08 octobre 2022 06:25
Sponsors