Aller au contenu
BANGKOK 15 November 2019 17:13
Le Modérateur

Les moines cessent de transformer des poupées de plastique en "Enfants-Anges"

Recommended Posts

Les moines cessent de transformer des poupées de plastique en "Enfants-Anges"

Le fameux temple Buakwan à Nonthaburi a posé une affichette pour annoncer la fin des rituels supposés bouddhistes de bénédiction d'enfants-anges après que de nombreuses personnes se soient précipitées au temple avec leurs poupées dans le but de faire exécuter le rituel.

L'abbé du temple a ordonné la fin de ces rituels alors que la superstition liée à ces poupée est devenue une véritable fièvre qui s'est emparées de nombreuses personnes dans le pays, de toutes professions, qui espèrent que ces poupées, ainsi bénies, leur apportent chance, joie et fortune.

L'abbé  a demandé au moine Phra Ajarn Winai Thitipanyo de cesser ce rituel appelé “Plook Sek” depuis que le National Office of Buddhism s'inquiète du fait que cette fièvre se propage si vite et que les officiers de sécurité  craignent que les poupées ne soient utilisées pour transporter de la drogue.

L'annonce soudaine a déçu de nombreuses personnes venues au temple avec leurs enfants inanimés pour recevoir la bénédiction liée au rituel du "Plook Sek".

Une femme qui venait d'acheter une poupée à 1500 bahts se désolait en disant qu'elle était venue avec sa "fille" pour qu'elle reçoive l'onction qui lui donnerait la vie.

Un peu plus tôt Phra Ajarn Winai Thitipanyo a déclaré que le rituel du ‘Plook Sek’ sur un objet inanimé ne contrevenait aux principes du bouddhisme mais que les gens doivent faire la différence entre ce qui est une pratique religieuse légitime et ce qui est de la superstition sans fondement.

Le "Plook Sek" consiste en la peinture de caractères bouddhistes sur la poupée afin que l'esprit d’un enfant soit invité à prendre possession de la poupée ‘Luk Thep’.

source : http://englishnews.thaipbs.or.th/content/148734

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sponsors
×