Le Modérateur

Violence contre les femmes : et si l'épouse condamnée à mort avait des circonstances atténuantes ?

1 message dans ce sujet

Suite de cette histoire que les Thaïlandais suivent de près

 

5607413af4703d1589b4881f0dc3999a.jpeg

 

Le public est en train de modifier sa façon de voir ce crime.

Oui, il y a bien eu froide préméditation. La jolie femme médecin a effectivement fait tuer son champion (au tir) de mari. Mais est-ce que le fait qu'elle soit victime de violence domestique doit entrer en ligne de compte comme une circonstance atténuante?

Le même débat fait rage en France avec le cas Jacqueline Sauvage qui est toujours en prison malgré une grâce présidentielle partielle.

La justice thaïlandaise que si Mor Nim avait tué son mari "en légitime défense" (genre crise de nerf soudaine), elle n'aurait pas été condamnée à mort (elle pouvait même espérer l’acquittement)  et aurait bénéficié des circonstances atténuantes. Le problème ici est la totale préméditation.

Par ailleurs si le mari a cessé de battre sa femme depuis un certain temps avant que celle-ci ne se venge annule les circonstances atténuantes. On ne sait pas si c'est le cas ici.

Le public (on imagine les femmes) dit que se faire battre régulièrement par son homme entraine le "Syndrome des femmes battues" qui est une maladie mentale qui peut inciter les femmes à ne pas se comporter normalement (sous entendu organiser l'assassinat de leur mari).

 

http://www.thaivisa.com/forum/topic/960324-sympathy-for-‘mor-nim’-amid-debate-on-mental-angst-caused-by-violence/

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 05 décembre 2022 18:49
Sponsors