Le Modérateur

Affaire de Samui : Plainte à Paris après le meurtre d'un Français en Thaïlande

1 message dans ce sujet

6665049_laurent-delacherie_1000x625.jpg

Laurent Delacherie

L'auteur présumé et les deux complices du meurtre de Laurent Delacherie sont entre les mains de la justice thaïlandaise. Sa famille se bat pour que la France juge les trois hommes. Une plainte vient d'être déposée auprès du parquet de Paris.

Il vivait là depuis 2014 et «ses affaires commençaient à marcher», assure sa famille. Le Français Laurent Delacherie, 44 ans, a été tué de plusieurs balles dans la tête le 7 décembre, sur l’île de Ko Samui, dans le Golfe de Thaïlande. Depuis, ses deux sœurs et ses parents se démènent pour que son meurtrier présumé et ses deux complices, tous trois français, soient jugés en France. La famille Delacherie vient de déposer plainte auprès du parquet de Paris.

 

Depuis août 2014, Laurent Delacherie vit sur Ko Samui. Expatrié en Thaïlande après des déboires sentimentaux et professionnels en France, le quadragénaire veut «recommencer à zéro», se rappelle Marlène, sa cadette, et commence à s’épanouir dans sa toute nouvelle activité d’agent immobilier. Pour développer son agence «Laurent Samui Contact», il fréquente les Français installés sur place depuis des années. 

 

«Le jour où il m'arrive quelque chose, personne ne sera au courant»

 

Parmi ces autres expatriés : Georges M., 65 ans, patron depuis 1999 du restaurant «A la bonne Franquette» dans le village de Maenam, au nord de Ko Samui. Un sanguin qui n'hésite pas à insulter des clients mécontents sur Tripadvisor, le site qui référence des restaurants du monde entier. Le contexte de leur brouille est encore flou. Mais, dans les semaines précédant le meurtre, Georges M. aurait menacé Laurent Delacherie et ce dernier s'en serait ému dans un mail à sa mère : «Le jour où il m'arrive quelque chose, personne ne sera au courant». 

 

 

 

 

Le mercredi 7 décembre au soir, les deux hommes d'affaire ont rendez-vous pour discuter du rachat d’un restaurant. Ils se retrouvent au «Jardin des Délices», le restaurant de Cyrille L. Un quatrième Français est présent : Yves C.

 

L'entrevue tourne mal et Georges M. quitte les lieux. Il revient quelques minutes plus tard avec une arme et tire au moins trois balles dans la tête de Laurent Delacherie, ainsi que le relate la plainte que Le Parisien a pu consulter. Les trois comparses s’arrangent pour nettoyer la scène de crime et se débarrasser du corps dans une cascade de l’île. Le corps est retrouvé le lendemain dans la rivière.

 

Très vite, l’auteur présumé du meurtre et ses complices sont appréhendés par la police thaïlandaise. Georges M. est interpellé alors qu’il tente de prendre la fuite. Il reconnaît les faits et ses complices avouent avoir aidé à faire disparaître le corps. 

 

«On ne peut pas être jugé deux fois pour les mêmes faits»

 

Originaire des Bouches-du-Rhône, la famille Delacherie dépose une première plainte dans une gendarmerie locale le 9 décembre. Selon Me Emmanuel Molina, avocat des soeurs et parents de Laurent, une enquête préliminaire est confiée le 12 décembre à l'Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP).  

 

Cela ne suffit pas à la famille qui réclame que Georges M., au moins, soit jugé en France. «Si on veut éviter l’impunité, c’est une nécessité que ces Français puissent être jugés en France», estime Me Molina. «Dans la pratique, les instances judiciaires et diplomatiques se reposent sur les autorités du pays et estiment qu’elles n’ont pas vocation à s’en mêler», déplore l'avocat. «C'est un drame pour les familles qui voudraient faire valoir leurs droits», estime-t-il. Pour lui, il faut que la France adresse une demande d’entraide internationale.  

 

Le parquet de Paris reconnaît qu’il suit cette affaire de près, mais oppose que l’«on ne peut pas être jugé deux fois pour les mêmes faits». Les deux complices ont plaidé coupable et ont été condamnés à trois mois d’emprisonnement. Quant au meurtrier présumé, il pourrait également plaider coupable et est actuellement en attente de jugement. 

 

http://www.leparisien.fr/faits-divers/plainte-a-paris-apres-le-meurtre-d-un-francais-en-thailande-08-02-2017-6665049.php

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


BANGKOK 24 mai 2022 18:17
Sponsors