Le Modérateur

Le Canada cessera ses frappes contre l'EI au plus tard le 22 février

1 message dans ce sujet

L'armée canadienne cessera de bombarder le groupe armé État islamique (EI) en Irak et en Syrie le 22 février, vient d'annoncer le gouvernement Trudeau. Ottawa continuera de soutenir ses alliés de la coalition internationale, mais se consacrera d'abord et avant tout à des efforts de formation et d'aide humanitaire, dans le cadre d'une nouvelle approche, dont les coûts sont estimés à 1,6 milliard de dollars sur trois ans.

Malgré le retrait des six CF-18 qui participent en ce moment aux frappes contre l'EI, l'aéronef de ravitaillement CC-150 Polaris et les deux aéronefs de patrouille Aurora déjà déployés dans la région continueront de soutenir la coalition internationale menée par les États-Unis. Cet appui se poursuivra dans un premier temps jusqu'au 31 mars 2017, mais selon le premier ministre Trudeau, il est prévu qu'il dure un an de plus. 

L'effectif militaire consacré à l'opération Impact passera par ailleurs de 650 à 830 personnes. Ces militaires, déployés dans différents quartiers généraux de la coalition, auront pour tâche d'aider les autres membres de la coalition et les forces de sécurité irakiennes à « planifier et à exécuter les opérations militaires », indique le gouvernement. Ils doivent aussi participer à des opérations de ciblage et de renseignement. 

Le gouvernement Trudeau entend aussi tripler sa mission de formation et d'assistance aux forces de sécurité irakiennes. Du personnel médical des Forces armées canadiennes offrira notamment de la formation à l'armée irakienne pour la prise en charge des blessés. Le Canada va également fournir des armes de petit calibre, des munitions et des dispositifs optiques aux forces irakiennes.

Ottawa prévoit aussi participer au renforcement de la capacité des forces de sécurité en Jordanie et au Liban pour « aider à prévenir la propagation de l'extrémisme violent », et fournir des conseillers stratégiques aux ministères irakiens de la Défense et de l'Intérieur.

L'ensemble de ces efforts d'ordre militaire doit coûter 264 millions de dollars, sans compter des dépenses de 42 millions pour le redéploiement du personnel et de l'équipement.

 

davantage : http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2016/02/08/001-trudeau-canada-etat-islamique-armee-irak-syrie.shtml

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


BANGKOK 29 juin 2022 05:24
Sponsors