Le Modérateur

Mort du gamin militant pour les ethnies du nord : l’armée prétend avoir agi en légitime défense et parle de drogue, vidéo

1 message dans ce sujet

Suite de cette information

Vidéo : c'est celle du garçon qui chante pour expliquer son combat pour les ethnies minoritaires et on y voit la vie de ces personnes

 

Un porte parole de l'armée a déclaré ce lundi que le soldat qui a tué l'adolescent a tiré en légitime défense.

La mort du garçon est passé quasiment inaperçue en Thaïlande où seule Khaosod s'est fendu d'un article circonstancié mais le hashtag #RIPChaiyaphum a été tendance dimanche.

Il se serait sauvé à un barrage routier vendredi matin en brandissant une grenade ce qui a incité un soldat à tirer. Il est mort sur place.

Les amis de Chaiyaphum n'y croit pas une seconde surtout que l'armée ajoute qu'il possédait 2800 pilules d'amphétamine. Ceux qui connaissaient ce gamin sont formels : il n'a jamais touché à la drogue. Par ailleurs, ils affirment qu'il avait 17 ans et non 21 ans comme le dit l'armée.

Le porte parole de l'armée assure qu'il a assez d'évidence pour prouver que le soldat a tiré pour se protéger et qu'il a agit de manière appropriée. "On ne voit pas les choses de la même façon quand on imagine un comportement normal et quand les autorités se trouvent sur le terrain. La police peut enquêter si elle trouve qu'il y a quelque chose de suspect."

Les amis de Chaiyaphum assurent que tout cela n'a aucun sens. "C'est juste un gamin qui se bat pour les droits des ethnies minoritaires mais récemment il avait eu des conflits avec l'armée et il se sentait suivi."

Le soldat qui a tué Chaiyaphum a été informé qu'il pourrait être poursuivi pour meurtre avec préméditation d'après la police provinciale. L'officier en charge Col. Chonlathep Maichai dit que le soldat n'a tiré qu'un seul coup de feu sur le côté gauche du torse mais il ne se souvient plus du nom de ce soldat...

military.jpg Les policiers montrent la drogue qu'ils prétendent avoir trouvée dans la voiture.

 

 

Le seul témoin est le conducteur de la Honda Jazz, un jeune de 19 ans Phongnai Sangtala qui a été arrêté samedi et emmené au tribunal de Chiang Mai.

Phongnai semble ne pas savoir qu'il y avait de la drogue dans la voiture.

 

Chaiyaphum était un Lihu, une ethnie qui vit dans la jungle à cheval sur 4 pays : Chine, Myanmar, Thaïlande et Laos.

Il se battait pour les apatrides. De nombreuses populations habitent la Thaïlande depuis des siècles mais les Thaïlandais ne les régularisent qu'au compte goutte, ils sont apatrides et n'ont donc aucun droit dans aucun pays.

Le garçon était aussi président de l'organisation des jeunes des ethnies minoritaires : le Tonkla Network

La mort de ce militant pour les droits des ethnies qui en sont privées survient quelques jours seulement après que la junte est allée à Genève défendre son bilan en matière de droits de l'homme.

 

http://www.khaosodenglish.com/news/crimecourtscalamity/2017/03/20/army-defends-killing-ethnic-rights-activist/
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

BANGKOK 29 mai 2017 08:53
Sponsors