Le Modérateur

Mort de Shaoyo Liu, 3ème nuit d'émeute à Pari. Pékin accuse la police française de racisme

1 message dans ce sujet

 

 

Mort de Shaoyo Liu : deux manifestants et 6 CRS blessés lors de nouveaux heurts à Paris

 30 mars 2017, 9h22|9
6808647_policemanif_1000x625.jpg

Paris, mercredi 29 mars 2017. Pour la troisième soirée consécutive des heurts ont opposé les forces de l'ordre aux manifestants.

 
 
 
Victor Fortunato (@vfortunato1)

 

Manifestants et policiers se sont affrontés pendant la nuit de mercredi à jeudi après un nouveau rassemblement visant à dénoncer les circonstances suspectes de la mort de Shaoyo Liu. 

Ce qui devait être un rassemblement pacifique, après l'appel au calme lancé par la famille de Shaoyo Liu, s'est de nouveau soldé par des heurts dans la nuit de mercredi à jeudi, devant l'Hôtel de Ville de Paris, rapporte France Bleu Paris. Il n'y a eu aucune interpellation, ajoute une source policière, précisant que deux manifestants ont été légèrement blessés ainsi que six CRS.

 

Selon la radio, on a pu entendre des cris «Police assassins!», «injustice, injustice», des slogans lancés par une partie des quelque 200 personnes rassemblées en plein coeur de la capitale. D'autres manifestants avaient allumé des centaines de bougies en hommage à ce père de famille tué dimanche par un policier. Mais très rapidement, pour la troisième soirée consécutive, la situation a dégénéré entre les manifestants et les policiers, entraînant de nombreux heurts. Du mobilier urbain a également été dégradé et plusieurs poubelles incendiées.

 

 

 

Paris - 250 personnes devant l'hôtel de Ville criant "Police Assassins" suite au décès de #LiuShaoyo.

Des centaines de bougies en hommage. pic.twitter.com/43IM0PHilD

— Remy Buisine (@RemyBuisine) 29 mars 2017

 

Nouveaux heurts entre policiers et manifestants dénonçant la mort de #shaoyoliu près de l'hôtel de ville. Circulation compliquée sur Rivoli pic.twitter.com/w1UAGLC142

— Jérôme Jadot (@jeromejadot) 29 mars 2017

 

Situation tres tendue entre manifestants et les forces de l'ordre, des échauffourées. #LiuShaoyopic.twitter.com/LWyhEfXJ2b

— Remy Buisine (@RemyBuisine) 29 mars 2017

 

A peine avais je éteint mon live que je me retrouve à filmer une nouvelle scène et menacer d'être gazer car je filme#Shaoyoliupic.twitter.com/8HLBYbloIm

— Amandine Sanchez (@mandineSanchez) 29 mars 2017

 

Quatre personnes toujours en garde à vue

 

Les manifestants, pour la plupart de la communauté chinoise, étaient venus soutenir la famille de Shaoyo Liu et témoigner leur «colère». Shaoyo Liu, un père de famille chinois, a été atteint, dimanche soir, à son domicile, par le tir d'un policier alors qu'il agressait avec des ciseaux un autre agent, selon la police. Une version contestée par la famille qui affirme que le quinquagénaire «n'a blessé personne» et que l'homme, qui se trouvait avec ses enfants, était «en train de tailler des poissons avec des ciseaux».

 

Mardi soir, plusieurs centaines de manifestants s'étaient réunis devant le commissariat du XIXe arrondissement, donnant lieu à des affrontements. La veille, lundi soir, un rassemblement de 150 personnes avait déjà dégénéré. Au cours de ces deux soirées, 45 personnes au total dont 8 mineurs ont été placées en garde à vue pour jets de projectiles, violences sur policiers ou rébellion. Mercredi soir, 4 majeurs étaient toujours en garde à vue tandis que dix autres ont été présentés à la justice, soit pour être jugés en comparution immédiate, soit pour une date ultérieure.

 

http://www.leparisien.fr/faits-divers/mort-de-shaoyo-liu-des-heurts-devant-l-hotel-de-ville-de-paris-30-03-2017-6808236.php

 

 
 
G.L.
 

 

Depuis la mort de Shaoyo Liu, 56 ans, plusieurs médias chinois ont ouvertement critiqué le comportement des forces de l'ordre qui sont intervenus dans son appartement parisien.

La Chine a haussé le ton après la mort de Shaoyo Liu, 56 ans, abattu par la police, chez lui, dans le XIXème arrondissement de Paris. Le ministère chinois des Affaires étrangères a demandé mardi à la France de faire «toute la lumière» sur cette affaire, alors que plusieurs manifestations de colère de la communauté asiatique ont eu lieu dans la capitale depuis le drame. Pékin a également demandé de protéger la «sécurité et les droits» de ces ressortissants.

 

Pour Hugh Schofield, correspondant de la BBC, cette réaction du pouvoir chinois est «inhabituelle». «Le gouvernement de Pékin a déjà parlé, par le passé, de la menace que font peser les bandes criminelles sur les touristes chinois à Paris, mais c'est la première fois qu'il critique implicitement une action de la police française», affirme la radio britannique.

 

 

 

 

«Apathie» et «arrogance»

 

Si une grande partie de la presse chinoise semble s'en tenir à des récits factuels, plusieurs titres dénoncent le comportement des autorités françaises. Dans un éditorial publié mercredi, le «Global Times» fait part de son mécontentement : «Beaucoup de Chinois en France pensent que ce cas reflète les préjugés raciaux de la police française. De tels sentiments devraient être pris en considération. Malheureusement, la police de Paris n'a montré que de l'indifférence et de l'arrogance dans toute cette affaire ?»

 

Le «Global Times» évoque une police française à cran qui aurait manqué de discernement : «Ces deux dernières années, une série d'attaques terroristes a laissé la société française bouleversée et a tendu les nerfs de la police. Il est possible que la police française ait vu Liu comme un terroriste. Cependant, n'aurait-elle pas du vérifier ses antécédents ? Il n'était pas compliqué pour elle de se rendre compte que la maison qu'elle allait vérifier appartenait à une famille chinoise et les résidents chinois n'ont jamais été impliqués dans une quelconque attaque terroriste violente à Paris».

 

«La couverture de cette affaire par les grands médias en France a en outre mis en évidence l'apathie de la société française, le point de vue de la famille de la victime ayant été aisément ignoré», poursuit le journal anglophone.

 

«Beaucoup de questions sans réponse»

 

Plus modéré dans ses critiques, «Nouvelles d'Europe» s'émouvait, mardi : «Depuis un an, les Chinois à Paris ont vécu un double coup dur. Après Zhang Zhaolin tué l'an dernier, Shaoyo Liu nous a quittés. La différence est que Zhang Zhaolin est mort par la main de voleurs, alors que Shaoyo Liu est tombé sous les balles de la police française.»

 

Le quotidien en langue chinoise observe qu'il y a «dans cette affaire beaucoup de questions sans réponse». Il s'interroge sur la nécessité d'un déploiement d'une force de police «lourdement armée» pour un problème de voisinage et soulève l'hypothèse que Liu Shaoyo ait cru avoir affaire à de faux policiers. «Il faut que la France découvre la vérité le plus tôt possible, qu'elle protège efficacement la sécurité personnelle des citoyens chinois», écrit le journal.

 

La nouvelle de la mort de Shaoyo Liu a mis en colère l'entourage à Paris de Shakira*, jeune chinoise étudiant à Science Po, interrogée par Le Parisien/Aujourd'hui en France : «On en parle mais pas toute le temps, parce que c'est triste.» En Chine, les réactions sont plus pondérées, selon elle : «Ma famille attend de savoir ce qui s'est réellement passé. Les informations en Chine ne sont pas toujours objectives.» C'est surtout le contexte d'attentats qui inquiète ses proches là-bas : «Ils pensent toujours que Paris est romantique. L'image de la ville reste positive. Mais ils me disent : "Fais attention, sois prudente, nous ne voulons pas qu'il t'arrive quelque chose". Ils me disent aussi de profiter de mon voyage en France.»

 

*Le nom a été modifié

 

http://www.leparisien.fr/faits-divers/vue-de-chine-l-affaire-shaoyo-liu-reflete-les-prejuges-raciaux-de-la-police-francaise-29-03-2017-6806172.php

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


BANGKOK 02 décembre 2021 10:39
Sponsors