Le Modérateur

Quand la Chine éradiquera la pauvreté...

1 message dans ce sujet

pauvrete-chine.jpg.c8b745005101c983ab6f8a36eb598bd0.jpg

« La Chine est la championne du monde pour ses efforts visant à réduire la pauvreté », écrit « The Economist ». De fait, selon l'hebdomadaire économique, la misère a été éradiquée dans les grandes villes et a été réduite dans les campagnes. Le nombre de ruraux vivant en dessous du seuil officiel de pauvreté, situé à moins de 2.300 yuans par an (396 euros), a chuté de 775 en 1980 à 43 millions de personnes en 2016. Il est vrai que la méthode chinoise est différente de celle des autres pays en développement et peut être imposée par son imposante et autoritaire bureaucratie. Ainsi, la Chine préfère cibler individuellement les pauvres plutôt que de simplement aider les zones les plus défavorisées, avec l'espoir d'un enrichissement général. « The Economist » cite le cas de Minning dans le Ningxia qui est devenue une « ville pilote » lorsque Xi Jinping était gouverneur de la riche province du Fujian, associée à cette partie déshéritée de la Chine. Cette expérience, qui a été copiée ailleurs, vise à assurer un travail et à accorder des aides à chaque personne comme, par exemple, un générateur solaire ou une vache. Une fois devenu président, Xi s'est engagé à faire de la Chine « une société modérément prospère » d'ici à 2021. Mais, pour « The Economist », le plus dur reste à faire, car la réussite chinoise a été largement fondée sur sa croissance, qui a permis de créer des emplois. Et la dernière étape sera coûteuse et compliquée, notamment parce que 46 % des Chinois pauvres l'étaient pour des questions de santé. Pékin a amélioré en tout cas son système de « garantie de subsistance ». Un nouveau pas en avant. « The Economist » est optimiste : au rythme actuel, Xi parviendra à atteindre son objectif. Mais cela ne sera pas encore l'éradication totale de la pauvreté.

J. H.-R.
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 17 août 2022 06:21
Sponsors