Le Modérateur

Hommage de son village natal à un expatrié français qui fait le bien autour de lui

1 message dans ce sujet

Heureusement, il y a plus de personnes comme cela que de délinquants parmi les expatriés en Thaïlande. Il faut le rappeler de temps en temps.

 

+++

 

«  Bernard Delattre a 75 ans. Mon âge. On était dans la même classe…  » Pour parler de l’ami d’enfance dont ni la distance, ni les années n’ont pu le séparer, Henry Courtecuisse a voulu s’assurer de ne pas commettre d’impair. «  Je viens de l’avoir au téléphone pendant une demi-heure  », annonce-t-il en nous recevant dans son bureau, à Malincourt. C’est là qu’il nous relate le parcours de cet «  autodidacte complet (…) parti de Walincourt à 18 ans pour ne quasiment plus jamais revenir  », mais que son attachement à sa commune d’origine a incité à lui faire un don faramineux.

5920f54b577bf_B9712077973Z.1_20170520154444_000GTC93N0VI.2-0.jpg.9ba553f796771a3704bbe8008e7eb501.jpg

Bernard Delattre dans la maison qu’il a fait bâtir en Thaïlande avec son épouse Emmanuelle. PHOTO REPRO « LA VOIX »  

 

 

Mais revenons quelques dizaines d’années plus tôt, lorsque Bernard Delattre s’engage «  dans la Légion  » avant, fort de son «  bagout  », d’entamer chez de grands couturiers «  une très belle carrière  » de commercial, qui lui permettra de prendre sa retraite en Thaïlande.

Donner ici et là-bas

 

Où sa générosité s’est aussi exercée : «  Avec son épouse Emmanuelle, il a financé, entre autres, dans la région du Mékong, une coopérative agricole de riziculture. Et dans le petit village où elle se trouve, il a financé la mise aux normes de l’école  », rapporte son ami. Ajoutant que dans la maison qu’il a fait bâtir, le couple Delattre abrite la douzaine de chiens qu’il a recueillis, et nourrit «  quelques dizaines de chats  ».

 

« Avec Emmanuelle, il a financé, entre autres, dans la région du Mékong, une coopérative agricole de riziculture. Et dans le petit village où elle se trouve, il a financé la mise aux normes de l’école. »

 

Cette générosité a traversé les mers pour atteindre Walincourt, ce village dont Bernard Delattre garde «  la nostalgie  » selon son ami. Elle pourrait à nouveau s’exercer en France : «  Pour ses vieux jours, il envisage de faire un don pour financer les chiens d’aveugle  », sait Henry. «  Il est très, très généreux.  »

H. H.

 

http://www.lavoixdunord.fr/165714/article/2017-05-20/il-est-tres-tres-genereux#

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


BANGKOK 17 janvier 2022 23:25
Sponsors