Aller au contenu
BANGKOK 18 October 2019 08:13
Le Modérateur

Uber mise sur la moto pour accélérer son développement en Asie

Recommended Posts

Uber a lancé ce jeudi en Thaïlande un service de moto avec chauffeur. Il pourrait être déployé en Asie et dans d'autres pays émergents si l'expérience s'avère concluante.

Quiconque a voyagé dans une grande métropole asiatique a fait l’expérience des embouteillages monstrueux qui obligent parfois à passer des heures coincées dans sa voiture pour ne parcourir qu’une courte distance. Un constat qu’a également fait la société Uber qui a lancé ce mercredi à Bangkok, le service UberMOTO.

ADVERTISING
 

Présenté en grande pompe ce nouveau service a obtenu le soutien de la police routière locale, histoire de mettre l’accent sur la sécurité. Chauffeurs et passagers porteront de fait un casque (fourni par Uber) dans ce pays qui enregistre chaque année de nombreux accidents mortels en deux roues.

Un service déclinable pour tous les marchés émergents

Ce lancement est loin d’être une simple anecdote comme la été le service de tricycles utilisant les rickshaws traditionnels qu'Uber vient d'arrêter à New Delhi. Car pour Douglas Ma, en charge des opérations pour l'Asie, le lancement d'UberMOTO en Thaïlande n’est qu’une première étape. Lors de la présentation de ce mercredi, il a laissé entendre que ce nouveau service était concevable pour tous les marchés émergents de la région, une fois que l'expérience thaïlandaise aura fait ses preuves.

En clair, l’initiative pourrait être plus ou moins rapidement étendue dans des pays voisins tels que le Vietnam ou l’Indonésie. Ou qui sait sous d’autres latitudes, qu'il s'agisse de New Delhi ou de villes congestionnées telles que Le Caire. En tout état de cause, des marchés peut-être plus prometteurs que ceux des économies asiatiques développées telles que la Chine, le Japon ou bien encore la Corée.

 

Une concurrence déjà vive

Mais si Uber a de toute évidence des ambitions pour développer son système de service à deux roues, il est loin d’arriver en terrain vierge. Au moins deux sociétés proposent en effet le même type de courses dans cette partie du monde et dominent le marché.

En Thaïlande, Uber devra ainsi compter avec GrabBike qui, moins de cinq minutes après l'annonce du nouveau service de la société américaine a envoyé, via des sms, des offres promotionnelles. A noter que GrabBike opère également au Vietnam et en Indonésie et vient d'être suspendu aux Philippines. Mais Uber devra aussi composer avec l'application Go-Jek. qui domine le marché en Indonésie où elle a été téléchargée plus de 500.000 fois.

 
Quand Uber testait des moto-taxis à Paris

Ce n'est pas la première fois qu'Uber s'essaye au transport en 2 roues. En 2012, la société avait décidé de tester un tel service à Paris.
"Uber Moto Taxi" était assuré de 6h à 21h tous les jours de la semaine, sauf le week-end, et pouvaient être réserver via la même application que les berlines et au même tarif.
L'expérience, commencée le 3 septembre 2012 n'a pas été reconduite après sa période de test.


En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/industrie-services/tourisme-transport/021720289877-uber-mise-sur-la-moto-pour-accelerer-son-developpement-en-asie-1202602.php?5qwbVxSZ1rXEG5lP.99

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sponsors
×