Le Modérateur

Combattif, le premier ministre ne veut plus qu'on lui demande s'il sera candidat aux élections

1 message dans ce sujet

 

BANGKOK: - LE PREMIER MINISTRE Prayut Chan-o-cha a déclaré hier qu'il "devenait fou" avec tous ces médias qui lui demandent sans arrêt s'il se présentera aux élections.

 

"Tous les journaux et les chaines de télévision semblent s'intéresser à mon futur - demandant si je vais disputer l'élection. Ils semblent être obsédés par ce sujet comme si c'était une question de vie et de mort pour eux ", a déclaré Prayut.

 


"Quoi que les gens en disent, laissez-les. Mon futur, c'est mon affaire. C'est mon dernier mot et cessez de me demandez cela. ", a-t-il dit.

 


Le chef de la junte (mot employé par The Nation) a été soumis à de fortes pressions pour préciser s'il envisageait de se présenter aux prochaines élections ou s'il solliciterai le soutien parlementaire pour devenir un premier ministre non élu.

 


Il a soulevé la question en prononçant un discours lors de la convention  "développement économique et social, avenir de la Thaïlande" à Muang Thong Thani à Nonthaburi.

 


Prayut a également critiqué les politiciens qui ont déposé des requêtes auprès de la Cour constitutionnelle et de la Cour administrative contre la loi sur la stratégie nationale du gouvernement. Il a déclaré qu'il n'y avait aucune raison de craindre cette loi.

 

Aussitôt après Wirat Kalayasiri du Parti démocrate a répondu au premier ministre en l'exhortant de ne pas tenter d'interférer avec les pouvoirs de la magistrature. Il a ajouté que les politiciens avaient également de bonnes intentions pour le pays. En effet la "loi sur stratégie nationale"  de Prayut semble avoir pour but d'obliger les govt élus à appliquer son plan de gouvernance sur 20 ans.

 


Dans son discours, Prayut a également attaqué des universitaires thaïlandais vivant à l'étranger pour avoir critiqué son gouvernement post-coup d'Etat. Il a dit que si le gouvernement avait fait beaucoup de choses pour le pays, les universitaires ont, de leur côté, toujours critiqué le pays de l'étranger.


Il faisait allusion à des universitaires qui vivaient à l'étranger bénéficiant de l'asile politique -comme en France- et qui organisent des forums publics critiquant le gouvernement soutenu par la junte (mot employé par The Nation).

 


Il n'a pas nommé les universitaires, mais le gouvernement les a déjà désignés par le passé :  Somsak Jeamteerasakul (vivant à Paris) et Pavin Chachavalpongpun.

 


Prayut a déclaré que son gouvernement avait essayé de faire avancer la Thaïlande en soutenant chaque secteur de la société, y compris les petites et moyennes entreprises et les pauvres. Il a rejeté les critiques selon lesquelles son gouvernement aiderait les riches plus que les pauvres.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/990806-combative-pm-says-his-future-role-in-politics-is-his-‘personal-business’/

 

imageproxy_php.thumb.jpg.51ff3343e4379ef0264ed958ce53f234.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 16 août 2022 02:53
Sponsors