Aller au contenu
BANGKOK 19 November 2019 14:55
Le Modérateur

"Les -supposés- agresseurs seront exécutés" dit le chef de la police nationale

Recommended Posts

Suite de cette affaire qui a tenu le pays en haleine

 

 


Le chef de la police, Chakthip Chaijinda, regrette que Surifat n'ait pas tiré sur la police lors de son arrestation car il aurait été immédiatement abattu.

 


"En fait, je ne voulais même pas qu'il soit capturé vivant", a déclaré le général Chakthip. "J'ai prié pour qu'il se batte, mais il ne l'a pas fait".

Sept hommes identifiés comme les complices de Surifat ont également été arrêtés, a déclaré le chef de police. Tous sont détenus dans une base militaire à Krabi dans le cadre d'une ordonnance spéciale de la junte qui permet aux soldats de détenir des individus sans mandat pendant une semaine. Les avocats n'ont pas accès aux clients durant ce genre de détention.

Chakthip a déclaré que la police demanderait un mandat d'arrestation formel pour Surifat et ses complices présumés après leur libération (de la base militaire), mais il a insisté sur le fait que les enquêteurs avaient suffisamment de preuves pour les impliquer.

"En fin de compte, tous seront exécutés de toute façon", a déclaré Chakthip.

Il s'avance peut-être un peu car un seul homme a appuyé sur la gâchette, c'est Surifat, les autres ayant refusé d'obéir aux ordres du psychopathe pourraient obtenir des circonstances atténuantes. Par ailleurs, le gouvernement militaire n'a pas autorisé une seule exécution depuis 2014 alors que des centaines de prisonniers sont dans les couloirs de la mort. Cependant la répétition de crimes extrêmement violents et odieux, parfois après viols d'enfants, pourraient faire changer les choses.

Tous les suspects sont des civils, a-t-il ajouté.

Quant au mobile, on le connait, Surifat ne voulait pas rendre les titres de propriété sur des terrains que Worayuth avait hypothéqué après que celui-ci avait tout remboursé. Il est possible que Worayut ait par ailleurs emprunté une grosse somme d'argent à Surifat : il pourrait s'agir des fameux trois millions de thb mentionnés par Surifat pour justifier l'expédition. A confirmer.

Le chef de police a déclaré que Surifat a avoué avoir imaginé une vengeance contre Worayuth parce que le fonctionnaire le poursuivait devant la justice pour cette affaire de terrains dont il (Surifat) ne voulait pas céder les titres de propriété.

"Le défunt et l'agresseur ont eu de nombreuses altercations,.", a déclaré Chakthip. "Il y avait un procès. Les terrains valaient des millions. "

Surifat, a déclaré le chef de la police, a abattu Worayuth et sa famille un à un de sang froid.

Le général Chakthip conclut "C'est un homme cruel. "

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/992900-alleged-attackers-in-krabi-massacre-will-be-executed-police-chief-says/

 

Deux autres personnes qui n'étaient pas sur place mais qui sont liées à l'action d'une manière ou d'une autre ont aussi été arrêtées.

Après avoir remboursé les hypothèques et alors que Surifath (The Nation ajoute un h à son nom) refusait de lui rendre les titres de propriété Worayuth était très en colère et a menacé Surifath.

 Worayuth a porté plainte contre Surifath.

"Surifath affirme que Worayuth a tenté de l'abattre une fois en 2013", a déclaré un porte parole de la police "Jusqu'à présent, nous n'avons pas trouvé de dépôt de plaine auprès de la police au sujet de l'agression de Worayuth contre Surifath".


Une source a révélé que les complices de Surifath prétendent qu'ils ont été payés seulement 1000 thb chacun pour escorter Surifath chez Worayuth.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/992950-nine-held-over-krabi-family-massacre/

 

imageproxy_php.jpg.af9b1bffc9334a86b04bd18be305d564.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sponsors
×