Le Modérateur

Les douaniers de Toulouse toujours aussi vigilants si vous arrivez de Thaïlande : serpents et scorpions décoratifs

1 message dans ce sujet

Saisie précédente

Pour épater la galerie, certains vacanciers n’hésitent pas à rapporter des marchandises illégales de leurs vacances à l’autre bout du monde. Singe séché à consommer, pied d’éléphant utilisé comme lampe, ou encore pièces de monnaie datant de l’époque romaine et «récupérées» sur des sites historiques ; les douaniers de l’aéroport de Toulouse, à l’instar de leurs homologues du monde entier, sont habitués à contrôler et saisir toutes sortes d’objets insolites.

 

La saisie de ce week-end démontre une fois de plus l’inconscience de certains voyageurs. Une touriste d’une quarantaine d’années, originaire de l’Ariège, a ramené dans sa valise placée en soute six bouteilles de 33 centilitres contenant six bébés boas et deux scorpions plongés dans du formol. Des objets décoratifs sans doute achetés sur un marché de Thaïlande, en Asie du Sud-Est, au mépris des règles en vigueur.

« Ces espèces sont strictement protégées par la convention de Washington, leur commerce est totalement prohibé. Pour faire circuler des espèces sauvages mortes ou vivantes, un permis CITES (Commerce international des espèces sauvages) d’importation est nécessaire », indique Hervé Geffroy, chef de la douane à l’aéroport de Toulouse.

« L’objectif de la CITES est de garantir que le commerce international des animaux et plantes inscrits dans ses annexes, vivants ou morts, ainsi que de leurs parties et de leurs produits dérivés ne nuise pas à la conservation de la biodiversité et repose sur une utilisation durable des espèces sauvages. Le commerce international licite réglementé par la CITES représente plusieurs milliards de dollars par an. Il est encadré chaque année par des centaines de milliers de permis contrôlés en frontières », précise le ministère de la Transition écologique sur son site Internet.

« Une coopération internationale »

Dimanche, en milieu de matinée, les douaniers de l’aéroport de Toulouse Blagnac, prévenus par leurs homologues de l’aéroport de Francfort en Allemagne, ont donc intercepté la valise de la contrevenante pour récupérer les objets. « Ce genre de coopération internationale est rare. Les douaniers allemands n’ont peut-être pas souhaité retarder l’avion », fait remarquer Hervé Geffroy. Les bouteilles ont été confisquées et l’Ariégeoise a reçu une amende. La destination finale de ses « souvenirs » est en cours de discussion. Ils seront peut-être remis au musée d’histoire naturelle ou à l’école vétérinaire de Toulouse.

 

http://www.ladepeche.fr/article/2017/07/31/2620782-toulouse-des-serpents-et-scorpions-decoratifs-interceptes-par-les-douaniers.html

 

20170731174855777-0.jpg.e2db449ad033a2ce9dd2fd875ad2c928.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


BANGKOK 16 mai 2022 16:19
Sponsors