Le Modérateur

600 000 travailleurs migrants se sont inscrits durant la session qui vient de s'achever

1 message dans ce sujet

BANGKOK: - Les employeurs thaïlandais ont aidé, depuis le 24 juillet, plus de 600 000 travailleurs migrants illégaux à s'inscrire dans 100 centres temporaires du ministère du Travail à travers le pays afin de devenir légaux.

La période de grâce de 15 jours au cours de laquelle les travailleurs du Laos, du Myanmar et du Cambodge pouvaient légaliser leur statut en Thaïlande a pris fin le lundi 7 août.

Des centaines d'employeurs se sont déplacés dans les centres d'inscription avec leurs travailleurs ces derniers jours.

Waranon Pitiwan, directeur général du ministère de l'Emploi, a déclaré que les centres seraient fermés au plus tard ce lundi.

Les fonctionnaires interrogeront les candidats un par un dans les 30 jours et délivreront des documents d'identification pour les travailleurs, a-t-il déclaré.

Les employeurs doivent ensuite soumettre les documents pour un traitement ultérieur dans des «centres de service à guichet unique» mis en place en Thaïlande par les pays d'origine.

Le Myanmar a ouvert des centres à Samut Sakhon, Samut Prakan, Chiang Rai, Tak et Ranong et en ouvrira d'autres à Chiang Mai, Nakhon Sawan et Songkhla.

Les centres du Cambodge se trouvent à Rayong, à Songkhla et à Bangkok. Les migrants laotiens doivent contacter l'ambassade de leur pays à Bangkok.

Waranon a exhorté les employeurs de plus de 10 travailleurs migrants à disposer des documents pertinents pour leurs entretiens - les bulletins de paie, les contrats de travail et les conventions.

Il a déclaré que les bureaux régionaux du ministère du travail de chaque province avaient des interprètes cambodgiens et birmans pour aider lors des entretiens. Waranon s'attend à ce que 300 - 500 candidats soient traités chaque jour.

Les centres temporaires - dont 11 à Bangkok - ont été créés pour atténuer l'impact du décret royal sur la gestion des travailleurs migrants publié le 23 juin 2017, qui prévoit de lourdes amendes pour les contrevenants, bien que l'ampleur des amendes soit en cours de ré-examen

Le décret aurait imposé une amende de 400 000 à 800 000 thb pour l'emploi de travailleurs étrangers non enregistrés. Les montants ont incité les employeurs thaïlandais à licencier des milliers de travailleurs étrangers,  ce qui a déclenché un exode hors du pays et a fait craindre des pénuries de main-d'œuvre dans certaines industries.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/996089-illegal-worker-registration-tops-600000/

 

600 000 est en deçà des chiffres escomptés. Soit les estimations du nombre de migrants illégaux étaient erronées, soit certains migrants illégaux ne sont pas revenus en Thaïlande, soit des patrons thaïlandais ont décidé de se passer de main-d’œuvre étrangère, soit il restera encore de nombreux migrants illégaux dans le pays.

d80785af45e3e57de4005cc9a8d85564.jpg.951bcfdb59f9d757079af9d4fafb6fb0.thumb.jpg.734f18703d54d31c9341cfea4895f577.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 03 février 2023 23:51
Sponsors