Le Modérateur

Files d'attente inadmissibles à l'immigration : Prayuth demande à l'armée de l'air de donner un coup de main

Recommended Posts

 

Le Premier ministre Prayut Chan-o-cha a ordonné hier à la Royal Thai Air Force (RTAF) de venir en aide à la police de l'immigration pour réduire les délais d'attente dans les aéroports.
C'est le dernier effort pour rationaliser le processus d'entrée dans le royaume et réduire les longues files d'attente pour les passagers arrivant sur les vols internationaux.


Cependant, la police de l'immigration a déclaré que ses agents avaient fait preuve d'efficacité lors de l'épisode crucial de mercredi (4600 voyageurs arrivant au même moment à Suva) en faisant passer tous les passagers en 57 minutes.


En réponse aux incidents qui font la Une des médias, le Gen Prayut a déclaré hier qu'il avait ordonné au Bureau de l'immigration d'ouvrir tous les guichets (point d’achoppement car les voyageurs disent qu'ils ne sont pas tous ouverts et le chef de l'immigration dit qu'ils sont tous ouverts, qui ment ?), et en cas de pénurie de personnel, les officiers de l'armée de l'air seraient amenés à aider. Le Premier ministre a déclaré que les autorités examineraient la possibilité d'agrandir le hall d'attente devant les guichets (il parle de Don Mueang mais le problème se pose aussi à Suva puisque la foule fait la queue jusque devant les boutiques duty free).
"Nous devons enquêter sur la congestion et pourquoi elle existe. Le ministère des Transports, les Aéroports de Thaïlande et le Bureau de l'immigration ont été affectés à la tâche. Si cela ne suffit pas pour résoudre le problème, nous devrons trouver autre chose", a déclaré Gen Prayut.

Cependant, le chef de l'immigration a insisté sur le fait que le personnel de l'armée de l'air ne serait pas autorisé à traiter les passagers aux guichets de l'immigration parce que cette juridiction appartient aux agents d'immigration uniquement en vertu de la loi sur l'immigration. Il a ajouté que leur aide pourrait être utilisée dans d'autres domaines.


Pol Lt Gen Nathathorn, de l'immigration, a déclaré que, en tant que mesure de secours, 200 agents d'immigration venant de postes frontières terrestres ont été appelés à aider dans trois aéroports - Don Mueang, Suvarnabhumi et Phuket - qui voient une augmentation inhabituelle des passagers malgré la saison basse . Il faut donc s'attendre à des queues importantes aux frontières terrestres.

Il a admis que le nombre d'agents d'immigration dans les aéroports internationaux est faible, ce qui dépasse sa compétence, affirmant que la police royale thaïlandaise (RTP) est responsable de l'affectation des emplois. Il s'agit là d'une réponse sèche au chef de la police qui considère que le responsable est le chef de l'immigration, ce dernier considère que le responsable c'est le chef de la police nationale.

Pour prouver ses dires, le chef de l'immigration donne des chiffres implacables qui montrent que le nombre de passagers a été multiplié par 2, 3 ou 4 en 2, 3 ou 4 ans et que le nombre d'officiers est resté le même. Les deux chefs policiers vont devoir discuter.


Pendant ce temps, le porte-parole du RTAF (l'armée de l'air), VAM Pongsak Semachai, a déclaré que la RTAF devrait étudier la loi pour déterminer ce qu'elle pourrait faire pour aider.
"Nous devons voir s'il est possible pour les agents de l'armée de l'air de mener des tâches d'immigration", a-t-il déclaré.

 

airport-e1502344072702.jpg.8d954037f6d913692c6385eea3c6885b.jpg
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

BANGKOK 22 août 2017 02:47
Sponsors