Aller au contenu
BANGKOK 18 October 2019 23:37
Le Modérateur

Airbus inaugure une usine en Chine

Recommended Posts

Airbus a ouvert mercredi en Chine un centre de finition pour gros porteurs A330: un nouvel argument de vente pour l'avionneur européen, qui dispute âprement à son rival Boeing un marché chinois à l'insolente croissance. A Tianjin, ville portuaire à 150 km de Pékin, Airbus disposait déjà depuis 2008 d'une chaîne d'assemblage pour monocouloirs A319 et A320, la première du groupe hors d'Europe. Désormais, le même site accueillera un "centre de finition" pour long-courriers A330. Celui-ci, construit en 18 mois seulement, livrait mercredi son premier appareil à la compagnie locale Tianjin Airlines, à grand renfort de cymbales et battements de tambours. L'occasion d'une inauguration en grande pompe par le patron d'Airbus, Fabrice Brégier, aux cotés de dirigeants du constructeur aéronautique Avic, son partenaire chinois.

Le centre de finition, fruit d'un investissement de 200 millions d'euros, réceptionnera des A330 assemblés en France et assurera l'aménagement des cabines et les peintures extérieures. Deux appareils en sortiront chaque mois.

Confort des sièges, configuration intérieure selon les classes, écrans... autant d'options cruciales qui permettent aux compagnies de se différencier. En rapprochant cette étape finale de sa clientèle, Airbus s'arroge un argument de vente supplémentaire. "Un nouveau chapitre s'ouvre (...) La Chine est devenu un maillon clef dans nos chaînes de production (...) et ce nouveau partenariat stratégique dans les gros porteurs va conforter la réputation de la Chine comme acteur industriel aéronautique", s'est félicité M. Brégier dans l'un des gigantesques halls du site. "C'est la parfaite illustration d'une confiance mutuelle" et de "notre volonté d'engager une nouvelle étape dans la relation franco-chinoise", a renchéri Benjamin Griveaux, secrétaire d'Etat français auprès du ministre de l'Economie, présent à Tianjin et premier membre du gouvernement Macron à visiter la Chine.

Certes, l'écrasante majorité des commandes d'Airbus en Chine concernent son moyen-courrier vedette A320. Mais avec quelque deux cents A330 dans le ciel chinois, l'avionneur européen y contrôle également 61% du marché des long-courriers. Selon l'avionneur, la Chine aura besoin d'environ 6.000 avions de ligne sur les deux prochaines décennies; or, sa demande de gros porteurs sera dopée par l'explosion du trafic de passagers chinois à l'international (+14% par an), fait valoir Eric Chen, président d'Airbus Chine. Ayant doublé sa part de marché en l'espace d'une décennie, Airbus fait désormais jeu égal avec Boeing en Chine.

Mais l'américain n'entend pas se laisser distancer: il ouvrira l'an prochain en Chine son propre centre de finition pour moyen-courriers B737. De son côté, l'avionneur étatique chinois Comac entend bousculer le duopole Airbus-Boeing avec son moyen-courrier C919, dont il a déjà réalisé le premier vol d'essai.

 

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2017/09/20/97002-20170920FILWWW00017-airbus-inaugure-une-usine-en-chine.php

 

usine-tianjin-chine-assemblage-airbus-a320.jpg.436f8aa5705159d92996f82fc0287d0a.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sponsors
×