Le Modérateur

VIH : La Croix Rouge se fâche contre l’administration qui ne censure pas une publicité dangereuse

1 message dans ce sujet


Un médecin de la Croix-Rouge thaïlandaise a critiqué la Food and Drug Administration pour sa prétendue inaction contre les publicités d'un supplément alimentaire qui incite les personnes vivant avec le VIH à cesser de prendre les anti-viraux.
 

Le Dr Nitaya Phanuphak, du centre de recherche sur le sida de la Croix-Rouge thaïlandaise, a déclaré que ces publicités étaient extrêmement dangereuses pour les personnes vivant avec le VIH.

Elle a déclaré que son bureau avait averti la FDA que de telles informations trompeuses pourraient conduire à une détérioration de l'état des personnes vivant avec le VIH et même à la mort.

Le Dr Nitaya a déclaré que les médecins ne voulaient pas empêcher les personnes séropositives de prendre des suppléments alimentaires tant qu'elles prennent également l'anti-viral régulièrement. Elle a déclaré que la composition du complément alimentaire ne compenserait pas les composés chimiques du médicament.

Cependant, les publicités exhortent les personnes atteintes du VIH à cesser de prendre l'anti-viral car la poudre de perlimpinpin serait capable d les CD4. Le rôle des CD4 est expliqué ci-dessous. Pour résumer il faut en avoir en nombre suffisant et les complément alimentaires n'ont rien à voir dans ce processus.

Nitaya a déclaré que les personnes vivant avec le VIH doivent prendre régulièrement l'anti-viral pour réduire le niveau du virus afin que leur nombre de CD4 soit stimulé et qu'ils puissent vivre une vie saine. Elle a ajouté qu'arrêter l'antiviral ne réduirait pas le nombre de CD4 immédiatement,  mais deux semaines plus tard.

Pire encore, arrêter l'antiviral provoquerait la mutation du virus qui deviendrait résistant aux médicaments. Plus on est obligé de changer de traitement, plus c'est difficile de trouver la molécule ad hoc.

Nimit Thianudom, directeur de la AIDS Access Foundation, a déclaré que ces publicités étaient dangereuses et pourraient affecter l'objectif de la Thaïlande de contrôler la propagation du sida.

De nombres chercheurs mais aussi des charlatans thaïlandais ont prétendu avoir découvert un remède miracle contre le SIDA mais aucun n'a convaincu jusqu'à maintenant.

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1004551-thailands-fda-criticised-over-ad-urging-halt-to-taking-anti-virus-drug/

 

 

CD4 est le récepteur utilisé par le VIH-1 pour infecter ses cellules cibles (les lymphocytes T4, les monocytes et les macrophages).[réf. nécessaire]

Le VIH s'attache à CD4 grâce à une protéine de son enveloppe virale connue sous le nom de gp120. La liaison entre cette protéine et CD4 entraine un changement de conformation de gp120 permettant au virus de se lier à deux autres récepteurs membranaires exprimés par la cellule hôte (les récepteurs CCR5 ou CXCR4 selon si le VIH infecte un macrophage ou un lymphocyte T4). Après le changement structural d'une autre protéine virale (gp41), le VIH insère un peptide de fusion dans la cellule hôte, permettant ainsi la pénétration du virus dans la cellule.

L'infection par le VIH conduit à la réduction progressive du nombre de cellules T exprimant CD4. Le nombre de ces cellules est donc utilisé par les médecins pour suivre la progression de la maladie et l'efficacité des traitements.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 21 mai 2022 12:25
Sponsors